ou acheter en ligne du viagra generique commander viagra pour femme prix viagra paris prix de la boite de viagra en pharmacie hemorroides apres antibiotique ou acheter en ligne cialis allo docteur cialis tadalafil 20mg prix site serieux pour passer commande viagra consultation viagra en ligne acheter viagra bonne qualité

20 février, plus qu’un effet de mode…

Il y a dix ans cela, des milliers de Marocains ont battu le pavé dans plusieurs villes pour réclamer la fin de la corruption et de la tyrannie, plus de démocratie et de la dignité. Le Baromètre arabe a réalisé un sondage de la société marocaine en 2020. A en croire ledit travail, les raisons ayant favorisé l’émergence du Mouvement 20 février sont toujours là, prégnantes.   

0
20 février, plus qu’un effet de mode…

Le réseau de recherche indépendant s’est intéressé à ce «plus grand mouvement de protestation de l’histoire contemporaine du Maroc», qui, rappelle-t-il, a été derrière «des transformations constitutionnelles et politiques qui ont eu lieu dans le pays depuis cette date».

Les résultats du sondage indiquent que les raisons de la sortie des citoyens dans la rue seraient toujours présentes. Interrogés sur l’étendue de la corruption au sein de l’appareil d’État, 59% des Marocains interrogés ont ainsi déclaré qu’elle existe à un degré élevé ou moyen, tandis que 25% ont déclaré qu’il n’y a pas de corruption et 10% qu’elle existe à un faible degré.

Quant à la démocratie en tant que valeur sociétale, 79% des Marocains considèrent que le choix des dirigeants lors d’élections libres est important, 18% ont déclaré que ce n’était pas essentiel.

La majorité des Marocains ont estimé que les priorités du gouvernement devraient se concentrer sur la réforme de l’Éducation et du système de santé et de la création de nouvelles opportunités d’emploi. Ainsi, 36% des sondés ont déclaré que le gouvernement devrait donner la priorité à la création de nouvelles opportunités d’emploi, 11% ont déclaré que la priorité devrait concerner l’augmentation des salaires, alors que 16% ont déclaré que la priorité du gouvernement devrait être de réduire le coût de la vie. De plus, 24% des répondants ont déclaré que la priorité du gouvernement devrait être de réformer le système éducatif, 8% ont appelé à encourager les investissements étrangers et 2% ont estimé que la priorité de l’exécutif devrait être dans d’autres mesures.

En ce qui concerne les priorités du gouvernement en matière de dépenses pour l’année à venir, 37% ont déclaré qu’il devrait se concentrer sur le système éducatif, 50% ont déclaré que les dépenses prioritaires devraient aller au système de santé. De plus, 4% des répondants ont appelé à des dépenses pour réduire la pollution environnementale, 2% ont demandé l’amélioration des routes et du système de transport, 2% ont plaidé pour plus de dépenses pour la sécurité nationale alors que 2% ont soutenu des dépenses pour soutenir les produits énergétiques.

Il est à rappeler que des sit-in commémorant le 10e anniversaire du Mouvement du 20 février, devant se tenir samedi et dimanche dans plusieurs villes ont été interdits par les autorités, motivant leur décision par les mesures relatives à l’état d’urgence sanitaire liés à la Covid-19.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

J'ai commencé à avoir des crises de migraine systématiques, alors je me suis rendu à la pharmacie www.europeangeneric.com pour obtenir des médicaments contre le vasospasme cérébral. Les maux de tête s'accompagnaient de fréquentes nausées, de douleurs musculaires, de troubles de la vue, de dépression, de vomissements et de troubles de la coordination des mouvements. Des analgésiques et des médicaments non stéroïdiens bien choisis ont permis de soulager rapidement les symptômes de la migraine et de réduire le risque de complications telles que les crises, les accidents vasculaires cérébraux et les gonflements du cerveau.