The news is by your side.

A. El Fadili tire sa révérence : Un artiste de plus quitte la scène…

0 377

Souffrant de problèmes cardiaques, l’artiste a été conduit en urgence pour être pris en charge à l’hôpital, où il est resté sous respiratoire artificiel.
Le défunt artiste reste l’un des grands noms de la télévision et du cinéma marocain à travers les générations. Artiste, humoriste, marionnettiste puis réalisateur, il a marqué les téléspectateurs, dans les années 1980, par sa présentation décalée de la météo, en plus de nombreuses productions télévisuelles, entre séries et films.
A. El Fadili a démarré sa carrière dans le théâtre, aux côtés de Tayeb Seddiki mais il est surtout connu pour son rôle de «Bais Diss». Ses réalisations comptent également des séries sur un ton décalé, y compris la série policière «La Brigade», qu’il a réalisée pour Al Aoula dans les années 2000. Sur le grand écran, il s’est distingué dans le film «Apatride» de Narjis Nejjar, ou encore «Mon père n’est pas mort» de son fils Adil El Fadili.
Sa dernière apparition aura été sur le grand écran, dans le film «Les femmes du pavillon J», réalisé par Mohamed Nadif. Le long-métrage a fait sa sortie nationale dans les salles de cinéma mercredi 17 novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :