The news is by your side.

Affaire des mails de H.Clinton : Affaire classée !

14
Enfin, une éclaircie dans le ciel des démocrates. Le FBI a annoncé dimanche qu’il recommandait le classement de l’affaire des emails d’Hillary Clinton après avoir examiné de nouveaux courriels de la candidate démocrate. La même recommandation avait été formulée en juillet dernier.
Pour l’équipe de campagne d’Hillary Clinton, la nouvelle ne pouvait pas mieux tomber. À 48 heures l’élection présidentielle, la police fédérale américaine a annoncé qu’elle maintenait sa recommandation de ne pas poursuivre H. Clinton dans l’affaire de ses emails. L’équipe du FBI a « passé en revue toutes les communications de ou à destination de Hillary Clinton pendant qu’elle était secrétaire d’État. Sur la base de cette enquête, nous n’avons pas changé les conclusions que nous avions exprimées en juillet en ce qui concerne Hillary Clinton », a souligné James Comey, patron du FBI qui s’est invité à la présidentielle dans une lettre adressée aux élus du Congrès.
Cette annonce favorable à la candidate démocrate pourrait apporter un coup de pouce à H. Clinton à deux jours du scrutin présidentiel américain. « Nous sommes heureux que cette question soit résolue », a réagi la directrice de la communication de la candidate démocrate, Jennifer Palmieri. Du pain béni pour l’ex-secrétaire d’Etat US qui constate que son rival à réussi à rattraper son retard grâce à la relance du dossier des mails par le FBI. En meeting à Minneapolis, le candidat républicain n’a pas directement réagi à l’annonce de la décision du FBI. « Hillary Clinton fera longtemps l’objet d’enquêtes », a-t-il toutefois lancé, alors que ses partisans scandaient : « Bouclez-là ! » Hillary Clinton s’est vue reprocher l’usage d’un serveur de messagerie privé plutôt que celui du département d’État lorsqu’elle dirigeait la diplomatie américaine, pendant le premier mandat de Barack Obama.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :