The news is by your side.

Agriculture du futur: Cap sur la durabilité

16

Exit les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), place à ceux du Développement Durable (ODD) édictés par les Nations Unies dans le but de répondre efficacement aux grands défis auxquels font face les producteurs et les gouvernements à travers le monde. Car malgré des réalisations notables, quelque 805 millions de personnes restent sous-alimentées et 2 milliards souffrent de malnutrition. L’urbanisation croissante, les catastrophes naturelles, les fluctuations des prix et la volatilité des ressources compromettent, dans leur ensemble, la sécurité alimentaire. En 2050, la demande alimentaire mondiale devrait croître de 60% alors que la population mondiale devrait s’élever à environ 9,6 milliards. Dans cette perspective, une forte pression s’exercera aussi bien sur les ressources naturelles que sur les écosystèmes et la biodiversité. Surtout que le changement climatique constituera probablement le plus grand défi, en particulier pour les populations vulnérables des pays en développement dépendant des conditions climatiques. Car lorsque la température de la Terre augmente d’un degré, l’atmosphère conserve sept pour cent de plus des précipitations, ce qui affecte le cycle global de l’eau. En résultent des sécheresses, des inondations et des ouragans plus intenses. Ainsi, et malgré une production alimentaire qui subit des pertes, il faut reconnaître que les systèmes agricoles ont joué un rôle négatif dans le changement climatique. La cause principale étant l’utilisation sur le long terme d’engrais chimiques. Ceux-ci émettent des oxydes d’azote lorsqu’ils sont épandus sur les champs, ces gaz ont un effet de serre dont la puissance est estimée à « 296 fois plus puissant que le CO2 ». Autre cause non négligeable est liée, elle, à l’augmentation de la production de céréales destinées à nourrir plus le bétail que les humains. Ce changement est dû à la place de plus en plus importante que prend la viande dans le circuit alimentaire. Les têtes de bétail s’élèvent à 1,3 milliard et occupent 23% des terres agricoles dans le monde… Cela sans parler du méthane ainsi émis et ayant un pouvoir de gaz à effet de serre 23 fois plus puissant que le CO2.

De profonds changements affecteront davantage les zones rurales un peu partout dans le monde. Déjà sous pression, le plus grand défi consiste à nourrir une population de 10 milliards d’âmes tout en protégeant les écosystèmes. Dès lors, des  changements nécessaires et inévitables en matière de  production et de consommation s’imposent. Et en creux, c’est l’innovation  qui est la clé de voute de la  durabilité de la sécurité alimentaire.

Changement de paradigmes
La logique de la durabilité s’avère faussée par plus d’intrants, plus d’eau… Les ressources mondiales ne peuvent plus soutenir les systèmes de production linéaire où on prend les intrants pour produire un trop grand nombre de produits qui finissent en un tas d’ordures. La réduction des déchets, un meilleur rendement et davantage d’emplois dans le secteur agricole sont des défis qui peuvent être résolus par la mise en place d’une économie circulaire et plus durable. Dans un sens, la création d’infrastructures et la promotion d’un modèle agricole inclusif et durable, renforçant l’innovation et le recyclage des intrants et faisant un usage raisonnable des ressources « limitées », voilà un ensemble qui permettrait de mettre en place des schémas qui garantissent consommation et production sur le long terme. La réutilisation des intrants tels que les produits destinés à la protection des récoltes et les engrais doit être intégrée dans une économie circulaire et offrir une agriculture durable pour le futur. Rapportés aux défis globaux du système alimentaire, les nouveaux ODD devraient avoir pour impact direct un accroissement des investissements dans les zones rurales du monde entier, là où les écosystèmes sont sous pression et où les bas revenus des exploitations font craindre une pénurie d’agriculteurs parmi les générations à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :