The news is by your side.

Agroalimentaire : L’AMDIE et L’ASMEX organisent une mission de rencontres d’affaires à Abidjan

0 195

Cette mission s’inscrit dans la continuité des efforts entrepris par les deux institutions, notamment un webinaire « Doing Business with Côte d’Ivoire », organisé en 2021, et des rencontres d’affaires organisées en 2020 et 2021 en mode digital, qui ont permis aux membres l’ASMEX de découvrir les différentes opportunités offertes par ce marché émergent.

Cette mission mettra ainsi en relation les exportateurs marocains actifs dans le secteur de l’industrie agro-alimentaire avec des importateurs ivoiriens afin de découvrir, sur le terrain, les opportunités de développement de leurs exportations sur cet important marché africain. Ces rendez-vous business viennent confirmer le statut des deux pays sur le continent et renforcer leurs relations fortes et historiques. Rappelons la signature, en janvier 2015, d’un accord de partenariat stratégique et économique traduit par des conventions et une centaine d’accords de coopération visant divers secteurs tels que la pêche, la communication, les logements, les mines, le commerce ou encore le tourisme et l’agriculture ont donné un autre élan à la coopération entre nos deux pays.

Aujourd’hui, plus de 50 acteurs marocains sont engagés aux côtés de plus de 80 partenaires ivoiriens pour la réalisation de 160 projets structurants et la valorisation de la baie de Cocody. La convention de non-double imposition entre le Maroc et le Côte d’Ivoire encourage notamment l’investissement (retenues à la source, redevances, imposition des bénéfices, bien immobiliers, salaires, traitements, pensions etc.). Les exportations marocaines vers la Côte d’Ivoire sont en constante évolution mais le potentiel de croissance demeure important.

 Actuellement, et à titre d’exemple, les échanges Maroco-Ivoiriens, en 2021, se sont élevés à 250 millions de dollars dont 66,7 millions de dollars de produits alimentaires et boissons exportés vers la Côte d’Ivoire, et les produits échangés étaient principalement les Produits laitiers, les Huiles alimentaires et Couscous et pâtes alimentaires. Des échanges rodés, qui pourront se traduire en investissements directs, tant que la Côte d’Ivoire ouvre ses portes aux industriels en aménageant des zones dédiées dans les quatre coins du pays (Bonoua, Yamoussoukrou, San Pedro, Bouaké, Korhogo et Assoub).

Avec un PIB de plus de 60 milliards de dollars en 2021, la Côte d’Ivoire espère booster son économie grâce aux différents investissements dans tous les secteurs. Les industriels et investisseurs désirant s’implanter en Côte d’Ivoire doivent néanmoins se référer à un code déterminé par les autorités compétentes du pays, qui se base sur trois piliers : le développement durable, développement régional et compétitif et le contenu local et créateur d’emploi. Tous ces points seront discutés et développés à Abidjan du 15 au 19 mai, lors de ces rendez-vous BtoB très importants pour le développement des relations économiques entre les deux pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :