The news is by your side.

Aide militaire à l’Ukraine : Comment Bruxelles veut faire face à la pénurie en armes

0 186

« Les pays de l’UE ont répondu à l’appel de l’Ukraine et l’ont soutenu avec des armes. Mais l’approvisionnement en armes de l’Ukraine a des stocks épuisés de missiles, d’artillerie lourde et légère et de systèmes, de systèmes de défense aérienne et antichars, ainsi que de véhicules blindés et de chars. Cette carence crée une situation de vulnérabilité à laquelle il faut remédier de toute urgence », a indiqué T. Breton qui présentait mardi 19 juillet sa proposition pour remédier à cette situation. « Le nouvel outil que nous proposons aujourd’hui permettra nous permettre de reconstituer partiellement les stocks d’armes » a-t-il précisé.

La proposition de la Commission européenne porte sur les achats conjoints d’armes par les pays de l’UE pour 500 millions d’euros au cours des deux prochaines années. La priorité sera donnée à l’achat de missiles aériens portables, de missiles antichars portables, de canons de 155 mm et de leurs munitions. « Il faut aller vite, vu l’état des stocks nationaux », a plaidé le commissaire européen.

Mais les États membres conservent une « liberté totale » pour leurs achats, a-t-il précisé. « La commission ou l’UE n’achèteront pas à proprement parler d’armement. Le budget de l’Union n’est utilisé que pour inciter les États membres à coopérer. »

Le nouvel instrument doté de 500 millions d’euros sur deux ans, soit la période 2023 à 2024, est appelé à « devenir pérenne avec une ampleur plus importante », comme ce fut le cas pour le Fonds Européen de Défense, a précisé T. Breton.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.