Airbus améliore son chiffre d’affaires: La perte contenue à 1.6 Mrd d’euros en 2019

0 107
Airbus améliore-son-chiffre-d’affaires--La-perte-contenue-à-1.6-Mrd-d'euros-en-2019

Airbus a publié ses résultats consolidés pour 2019. Dans un contexte de marché difficile, Airbus est arrivé à contenir ses pertes dues à des charges exceptionnelles, en affichant un chiffre d’affaires en hausse de 11 %.

Et pour cause, l’avionneur a vu son carnet de commandes se gonfler pour atteindre à fin 2019, 7 482 avions commerciaux. Les prises de commandes consolidées en 2019 ont progressé à 81,2 milliards d’euros (contre 55,5 milliards d’euros en 2018), portant la valeur du carnet de commandes consolidé à 471 milliards d’euros au 31 décembre 2019, contre 460 milliards d’euros à fin décembre 2018.

Le chiffre d’affaires consolidé progresse à 70,5 milliards d’euros (2018 : 63,7 milliards d’euros), reflétant essentiellement la hausse des livraisons et un mix favorable au sein d’Airbus, ainsi que, dans une moindre mesure, l’évolution favorable des taux de change. Airbus a livré un nombre record de 863 avions commerciaux (2018 : 800 avions), dont 48 A220, 642 avions de la famille A320, 53 A330, 112 A350 et 8 A380.

Airbus Helicopters a enregistré un chiffre d’affaires stable, soutenu par la croissance du volume d’activité de services, qui a compensé une baisse des livraisons à 332 hélicoptères (2018 : 356 unités). Le chiffre d’affaires d’Airbus Defence and Space est globalement stable par rapport à l’exercice précédent.

L’EBIT ajusté consolidé – une mesure alternative de la performance et un indicateur clé révélant la marge commerciale sous-jacente en excluant les charges ou bénéfices significatifs induits par les variations des provisions pour les programmes, la restructuration, les effets de change ou encore les plus-values/pertes issues des cessions et acquisitions d’activités – a augmenté à 6 946 millions d’euros (5 834 millions d’euros en 2018), reflétant principalement les performances opérationnelles d’Airbus, mais aussi l’impact des performances d’Airbus Defence and Space et des coûts supplémentaires de montée en cadence.

L’EBIT ajusté d’Airbus progresse de 32 % à 6 358 millions d’euros (4 808 millions d’euros contre en 2018), en partie grâce à la montée en cadence de l’A320 et à l’effet prix du NEO, ainsi qu’à l’amélioration continue des performances financières de l’A350.

Ceci étant, et malgré ces performances commerciales, Airbus a enregistré une perte nette de 1,36 milliard d’euros en 2019, affectée notamment par des amendes de 3,6 milliards dans une affaire de corruption et une nouvelle charge de 1,2 milliard sur le programme d’avion de transport militaire A400M. En excluant ses éléments exceptionnels, l’avionneur européen enregistre un bénéfice opérationnel ajusté de 6,9 milliards d’euros.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus