Perspective MED
Actualité à la une

Ali Khamenei prêche la mobilisation contre les USA: Des millions d’Iraniens suivent le mouvement

Une semaine après le tir de missile iranien contre l’avion ukrainien, qui a fait 176 morts, dont 145 Iraniens, notamment des binationaux, et les manifestations qui s’en sont suivies, le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, a décidé de diriger la prière du vendredi.
Des millions d’Iraniens ont suivi un prêche qui se vent démonstratif ; le peuple supportant ses mollahs.

À situation particulière, réaction particulière. C’est la première fois, depuis huit ans, que le guide suprême iranien dirige la prière du vendredi.
Cela intervient après les manifestations de ces derniers jours consécutives au crash de l’avion ukrainien, abattu par erreur par un tir de missile iranien au-dessus de Téhéran.

L’ayatollah Khamenei intervient aussi après la frappe d’une base US en Irak par des missiles iraniens en riposte à l’assassinat ciblé de Q. Sueleimani, chef de la force Al-Qods des Gardiens de la Révolution, par les Américains à Bagdad.

Les médias officiels iraniens affirmaient que le discours qu’il doit y prononcer sera déterminant pour la suite des événements.
Alors que les autorités ont appelé la population à manifester à travers le pays après la prière du vendredi en signe de la puissance du pays.
L’enjeu est de taille dans la mesure où la Mollarchie cherche à ne pas se couper de tout soutien populaire en ces jours particulièrement difficiles. Car la tension reste à son comble avec les USA, dont l’Iran exige le départ de la région.
Cela sans parler de la troïka européenne qui, pour échapper aux menaces US de sanctions, accorde ses violons avec Washington pour mieux asphyxier diplomatiquement et économiquement Téhéran.
Paris, Berlin, Londres ont décidé de déclencher un processus qui peut aboutir au retour des sanctions internationales contre l’Iran après la relance du programme nucléaire du pays.

Pour le guide iranien, il n’y a rien à craindre de tout cela dans la mesure où les Iraniens sont habitués à croiser le fer avec l’hyperpuissance US et à fortiori avec ses pions…
Pour le Mollah, rien n’interviendra pour dessouder les rangs iraniens pour peu que ses compatriotes gardent le cap: précipiter le départ des Américains de la région.
Émaillant son discours de saillies en arabe, l’ayatollah Khamenei a tenu à réconforter ses alliés régionaux dans la justesse du choix de leur combat contre l’arrogance américaine qui profite des richesses des nations de la région pour mieux y recycler le sous-développement.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More