The news is by your side.

Amélioration des conditions du personnel de la Santé : L’Exécutif tombe d’accord avec les syndicats

0 275

Le processus de discussion devait aboutir à la signature, jeudi, d’un accord devant le chef du gouvernement dans le cadre du dialogue social engagé avec l’UGTM et l’UMT. Autant dire que la réunion tenue par Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé, accompagné de Fouzi Lakjaâ, ministre délégué auprès du ministre des Finances chargé du budget, avec les syndicats les plus représentatifs du secteur de la santé a été concluante.
Intervenue quelques jours avant le lancement du dialogue social entre l’exécutif et les partenaires sociaux, l’engagement pris par le gouvernement et les syndicats de la santé (Syndicat indépendant des médecins du secteur public, le syndicat indépendant des infirmiers, UMT, FDT, ODT, UGTM, CDT, UNTM), répond à l’une des revendications phares des médecins du secteur public (généralistes, pharmaciens, dentistes) ; l’application de l’indice 509 et l’abandon de l’indice 336 (équivalent à un master), la réforme devant se réaliser en deux ans à partir du 1er janvier 2023.
L’affaire n’est pas mince si l’on sait que les médecins du secteur public rémunérés depuis longtemps selon l’indice 336, percevaient un salaire d’un diplômé de master (8.000 dhs), et non celui d’un doctorant, une injustice décriée par ces fonctionnaires de la santé qui n’ont pas hésité à recourir aux sit-in et autres grèves.
S’agissant des infirmiers(e) et techniciens de santé, le PV signé par les responsables et les syndicats, souligne que les infirmiers diplômés de l’Etat du deuxième grade (échelle 9), profiteront d’une promotion à l’échelle supérieure (10).
A l’heure où le pays s’engage dans la généralisation de l’assurance maladie, chantier qui engage des ressources matérielles et humaines, une pénurie de 32.000 médecins et quelque 58.000 infirmiers s’avère mortifère. Ceci explique cela…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.