Browsing category

A la une

Soutien aux transporteurs : Plus haut, plus fort…

En dépit des critiques nourries autour de la subvention accordée aux transporteurs, le Trésor alimentant par effet d’éviction les pétroliers, le gouvernement persiste et signe. Sans égard pour le reste des consommateurs des hydrocarbures. Et malgré les largesses dont l’Exécutif a fait preuve, les transporteurs menacent de lancer une grève après l’Aïd… Lire la suite

Tragédie humaine à la frontière Nador-Melillia : Boule de neige…

Au lendemain de l’assaut violent de migrants subsahariens au niveau de la clôture du préside occupé de Melilla, les responsables espagnols ont été unanimes à saluer la réactivité et le professionnalisme des forces de l’ordre marocaines, intervenues pour gérer cette situation. L’ONU se charge du dossier et le Maroc rappelle aux uns et aux autres sa gouvernance migratoire. Lire la suite

Droits d’auteur : Une injustice de levée ?

La Chambre des représentants a approuvé lundi, à l’unanimité, en séance plénière, le projet de loi n° 25.19 relatif au Bureau Marocain des Droits d’Auteur (BMDA) et droits voisins. Présentant le projet de loi, au nom de Mohamed Mehdi Bensaïd, ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Abdellatif Ouahbi ministre de la Justice, a souligné que le projet entre dans le cadre de la mise en œuvre d’une meilleure protection des droits d’auteurs. Lire la suite

Para-athlétisme : Les Marocains s’illustrent à Tunis

L’athlète handisport marocaine Hend Frioua a réalisé un nouveau record du monde au Club Throw (lancer de massue) dans la catégorie F31 grâce à un lancer de 20,49 m (ancien record: 20,45 m), à l’occasion de la première journée du Grand prix de Tunis de Para-athlétisme, disputée lundi au stade d’athlétisme de Radès (banlieue sud de Tunis). Hend Firoua a ainsi décroché l’une des trois médailles d’or remportées par le Royaume au terme des épreuves de la première journée de la compétition. Lire la suite

Lorsque la société civile est contrariée : Le PAM charge l’Intérieur

Le groupe des députés du PAM à la Chambre des représentants a dressé, lundi, un fort réquisitoire contre les entraves commises par les représentants du ministère de l’Intérieur devant l’action de la société civile. Des pratiques contraires à l’article 12 de la Constitution, a déploré le député Mohamed Sibari du PAM, une des trois composantes de la majorité gouvernementale. Lire la suite

Du Néguev à Manama : Le Maroc s’accroche aux Accords d’Abraham

Des diplomates des États-Unis, d’Israël, des Émirats arabes unis, de Bahreïn, de l’Égypte et du Maroc se sont retrouvés lundi à Bahreïn, pour une réunion des pays signataires des Accords d’Abraham. Des responsables israéliens ont expliqué, dimanche à l’AFP, que cette réunion, prévue dans la capitale Manama, intervient trois mois après une rencontre historique sur le sol israélien (Néguev) visant à renforcer la coopération entre ces pays. Lire la suite

Présides occupés sous parapluie Otanien : J. Stoltenberg parle de « consensus politique » entre les membres de l’Alliane

L’OTAN se refuse d’annoncer, lors de son sommet ordinaire prévu les 29 et 30 juin à Madrid, l’intégration des Présides occupés de Sebta et Melilla dans son champ d’action. Mettre les deux villes sous la protection de l’Alliance atlantique «est une décision politique», a indiqué brièvement lundi 27 juin à Madrid, à la presse Jens Stoltenberg le secrétaire général de l’OTAN. Lire la suite

Patrimoine national : Des monuments classés à El Jadida

Il s’agit respectivement de l’Hôtel des postes, le bâtiment de Bank Al-Maghrib, la Salle des fêtes (théâtre Saïd Afifi), le Service financier Al Hansali, le Parc de la plage et le Jardin de la place Gallieni, information inscrite sur le dernier Bulletin officiel, et confirmée par Abderrahmane Aaris, Directeur provincial de la culture El Jadida-Sidi Bennour.
Le classement de ces nouveaux monuments historiques, à côté d’autres patrimoines matériels et immatériels dont regorge la province d’El Jadida, « nous interpelle tous à les protéger et à les valoriser, dans la foulée de l’implémentation d’un nouveau modèle culturel axé sur le développement territorial », a t-il ajouté.
Construit en 1914, l’Hôtel de la Poste, où fut installé le premier bureau de poste de la ville, constitue un véritable bijou architectural qui mérite d’être restauré et sauvegardé. Avec sa belle architecture ouvragée de stucs et de fausses colonnes, de chapiteaux, de corniches, de feuilles d’Acanthe, de balcons en demi-lune… Ses boiseries entièrement en bois de cerisier et sa belle façade font de ce bel ouvrage un édifice digne d’un musée du patrimoine dont la région manque cruellement.
Quant au service financier Al Hansali, c’est un bâtiment qui abrite les services de la trésorerie générale d’El Jadida. Sa reconnaissance en tant que monument historique, dont l’édifice avec ses murs et fenêtres en continuelle déliquescence, tombe à point nommé pour attirer l’intérêt des pouvoirs publics.
S’agissant de la salle des fêtes, ou (théâtre Saïd Afifi), qui présente un bel exemple d’architecture de style colonial à El Jadida, elle fut construite en 1926. Ce théâtre de 458 places et d’une dizaine de loges s’est transformé en 1930 en théâtre municipale sur superficie de 800m². Le bâtiment fait actuellement l’objet de travaux d’aménagement qui sont dans leur phase finale.
Concernant Banque Al Maghrib, c’est le reflet de plusieurs décennies de développement du Maroc indépendant. Il s’agit d’une œuvre architecturale alliant en toute symbiose modernité et authenticité. Bank Al-Maghrib d’El Jadida, fait partie des autres sites du Royaume qui traduisent aujourd’hui l’évolution de l’histoire architecturale du Maroc.
Pour ce qui est du Jardin Gallieni, actuellement rebaptisé « Place Abdelkrim Khettabi », il constitue le premier jardin public moderne d’El Jadida. Avant 1916, cette place n’était qu’un terrain vague où foisonnaient les broussailles.
Le Parc Lyautey, communément appelé « Parc de la Plage » et connu aujourd’hui sous le nom de Parc Mohammed V, fut érigé vers 1930 sur une superficie de 35.000 m2. Situé entre la plage et le siège de la municipalité de la ville, il est sans doute l’un des plus somptueux du Maroc. Disposant de nombreuses allées et d’une pergola, il est planté d’espèces variées, d’eucalyptus, de palmiers et de certains arbres très rares comme le dragonnier. La stèle commémorative portant l’effigie de feu Mohammed V, qui trônait en son milieu, lui donnait un attrait particulier.
Lire la suite