Browsing category

Ministère de l’Economie

Prix, compensation et tutti quanti : Les éclaircissements « technocratiques » de F. Lekjaa

Les développements économiques, la préservation du pouvoir d’achat et les effets de la crise au niveau national et international ont fait l’objet d’explications de la part de Faouzi Lekjaâ, ministre délégué chargé du Budget. Le technocrate s’est interdit de se lancer dans une quelconque surenchère liée à la rente des pétroliers, par exemple, situation qui plombe le pouvoir d’achat et menace la paix sociale. Lire la suite

Finances publiques : Le déficit budgétaire à 10,5 Mrds DH selon le ministère de l’Economie

La situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) à fin février 2022 fait ressortir un déficit budgétaire de 10,5 Mrds DH, contre un déficit de 12,6 Mrds DH un an auparavant. Cette évolution recouvre une augmentation des recettes (+3,3 Mrds DH), plus importante que celle des dépenses globales (+1,2 Mrds DH explique le ministère de l’Économie et des finances qui vient de publier la SCRT du mois de février 2022. Lire la suite

Impact de la guerre Ukraine : N. Bourita et N. Fettah se réunissent avec BAM, la CGEM et le GPBM

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, Nasser Bourita, et la ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, ont présidé, jeudi à Rabat, une réunion de travail avec Bank Al-Maghrib, Tamwilcom, l’Office des Changes et les présidents de la CGEM et du GPBM à l’effet de prendre connaissance de la situation économique et financière nationale, d’examiner les impacts potentiels de la crise ukrainienne et de proposer des solutions aux opérateurs économiques pour faire face à la conjoncture actuelle. Lire la suite

Renchérissement du coût de la vie : Les explications de F. Lakjaa

La hausse actuelle des prix à la consommation au Maroc reste liée à la conjoncture internationale, a déclaré jeudi à Rabat Fouzi Lekjaa, ministre délégué chargé du budget auprès de la ministre de l’Economie et des finances. Pas de promesse de faite, à cette occasion, quant à un effort supplémentaire de la part de l’Etat pour atténuer le poids de cette surchauffe des prix. Lire la suite