Crash d’un « Sky Lark » israélien au Liban : L’affaire du « drone libanais » enfin élucidée

Le correspondant de la chaine de télévision Al-Mayadeen au Liban-sud a confirmé « la destruction d’un drone israélien dans le sud du Liban » soulignant que « l’occupation israélienne tente de le récupérer après que l’armée libanaise en ai pris possession ».

Le drone israélien de type « Sky Lark » s’est écrasé entre les villes d’Aita al-Shaab et de Rmeish, dans le sud du Liban.

Les médias israéliens avaient rapporté jeudi que le système anti-missile de défense aérienne baptisé Iron Dome avait intercepté un drone appartenant aux forces d’occupation israéliennes dans le nord de la Palestine occupée, en raison d’un « faux diagnostic ». Et souligné « avoir entendu des sirènes en Galilée », affirmant que « cela était  dû à l’infiltration d’un drone depuis le territoire libanais », et que « Iron Dome a intercepté l’avion et l’a abattu ».  Plus tard, il s’est avéré que le drone était israélien, sachant que les tirs de missiles de Iron Dome  ont raté leur cible.

En février dernier, un drone du Hezbollah a survolé pendant 40 minutes la Palestine occupée avant de retourner à sa base de lancement, alors que les batteries de l’Iron Dome, activées, n’ont pas réussi à l’abattre.

Pour rappel,  le survol du territoire libanais par des drones et des chasseurs israéliens constitue une violation de la résolution 1710 du conseil de sécurité de l’ONU qui avait abouti à la conclusion d’un cessez le feu en août 2006.

Comments (0)
Add Comment