D. Trump en visite surprise à Bagram: Relance des pourparlers avec les talibans

Visite surprise de Donald Trump en Afghanistan à l’occasion de la fête de Thanksgiving ce jeudi 28 novembre. Sur la base aérienne de Bagram, D. Trump a aussi rencontré son homologue afghan, le président Ashraf Ghani et annoncé la reprise du dialogue avec les talibans.

« Je ne voudrais être nulle part ailleurs qu’ici avec les meilleurs soldats de la planète pour fêter Thanksgiving », jure D. Trump.
En pleine campagne, le président américain foule le sol afghan pour la première fois depuis son entrée en fonction en janvier 2017.
Une visite symbolique pour les 13.000 soldats américains déployés en Afghanistan, dans le plus long conflit de l’histoire des Etats-Unis.

Devant 1 500 militaires réunis sous un hangar de la base aérienne de Bagram, il a remercié ses soldats ainsi que les troupes afghanes pour leur engagement et annoncé la reprise des pourparlers avec les talibans, aux côtés du président afghan, également sur l’estrade.

En septembre, une rencontre avec les talibans a été annulée au dernier moment à Camp David. « Les talibans veulent un accord, on verra s’ils veulent vraiment un accord, dit D. Trump. Nous leur avons dit qu’il fallait un cessez-le-feu, ils n’en voulaient pas, mais je crois que maintenant ils veulent un cessez-le-feu. »

Comme en Irak, la visite de nuit à Bagram fut rapide et n’a été rendue publique qu’après le redécollage de l’avion présidentiel.
« Il faut une solution politique », explique le président américain quelques jours après l’échange de deux otages occidentaux contre trois chefs talibans.
Le président confirme la réduction de 14 000 à 8 600 le nombre de soldats américains en Afghanistan après 18 ans de conflit.

« La guerre ne se décidera pas sur le champ de bataille », assure-t-il avant de repartir. Et d’ajouter : « Nous resterons tant que nous n’aurons pas d’accord ou jusqu’à la victoire totale ».

Comments (0)
Add Comment