Des capitaux saoudiens irriguent la high-tech israélienne : Feu vert de Riyad garanti, selon le Wall Street Journal

L’argent sera investi via le fonds de capital-investissement Affinity Partners, détenu par l’homme d’affaires Jared Kushner, gendre de l’ancien président américain Donald Trump. Les capitaux saoudiens seront libérés alors qu’Israël et l’Arabie saoudite n’ont toujours pas officialisé leurs relations diplomatiques.

En septembre 2020, Tel-Aviva a signé les accords de normalisation avec les Emirats arabes unis et Bahreïn, rejoints ensuite par le Maroc, mais l’Arabie saoudite n’a toujours pas adhéré à ces accords.

Les investissements saoudiens dans les entreprises israéliennes pourraient non seulement promouvoir les relations économiques entre les deux parties – mais aussi mener à terme vers une normalisation des relations diplomatiques, estime le site d’information israélien i24.

Le montant exact n’a pas été révélé mais le fonds d’investissement de Kushner a déjà choisi deux sociétés israéliennes dans lesquelles il va investir, sans en dévoiler l’identité. Il y a quelques mois, on avait laissé entendre que J. Kushner devait avoir accès à deux milliards de dollars saoudiens.

Comments (0)
Add Comment