Dubaï, première escale arabe de B. Assad depuis 2011 : Le CCG en voie de réviser sa politique syrienne

Lors de la rencontre, Cheikh Mohammed ben Rachid a favorablement accueilli la visite du président al-Assad et de la délégation qui l’accompagne, souhaitant « à la Syrie et à son peuple l’instauration de la sécurité et de la paix sur l’ensemble des territoires syriens et le rétablissement de la stabilité dans toute la région au profit de tout le monde ».

Selon la présidence syrienne, « la rencontre a porté sur les relations entre les deux pays et sur les perspectives de l’élargissement de la coopération bilatérale, notamment aux niveaux économique, commercial et d’investissement, pour servir les aspirations des deux peuples frères ».

La présidence syrienne a noté que le vice-Premier ministre et ministre des Affaires présidentielles, Cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan, a accueilli le président syrien à son arrivée à l’aéroport de Dubaï, estimant que cette visite est la première du genre du président al-Assad dans le Golfe.

Les observateurs considèrent que ce déplacement témoigne d’un changement perceptible au niveau des monarchies du Golfe vis-à-vis de la Syrie. Les EAU qui ont rouvert leur ambassade à Damas, il y a de cela quelques années, a par ailleurs appelé à l’occasion de la visite de B. al-Assad, au retrait des forces étrangères présentes en Syrie de manière illégale. Turquie et USA sont de la partie. La réaction ne s’est pas fait attendre côté Washington. Ned Price a jugé contrariant l’accueil réservé au Président syrien aux Emirats.

Comments (0)
Add Comment