Durabilité : Le SNUD tresse des lauriers au Maroc

« Je tiens ici à féliciter le Maroc qui a fait preuve d’un leadership remarquable en matière d’action climatique depuis de nombreuses années et qui fait partie des rares pays à avoir une CDN (Contribution déterminée au niveau national) compatible avec l’objectif d’un réchauffement maximal de 1,5°C, sur la base de sa part équitable », a indiqué Sylvia Lopez-Ekra, Coordonnatrice résidente du SNUD au Maroc, lors d’une table ronde organisée sous le thème « Après la COP26, quelle voie pour le Maroc et ses jeunes vers la transition écologique ? ».
Un point de vue que Simon Martin CMG, ambassadeur du Royaume-Uni à Rabat, a partagé en exprimant sa satisfaction des efforts du Maroc qui « même après trois semaines de la formation de son nouveau gouvernement, a été présent et a montré son leadership en ce qui concerne l’action pour le climat ».
Par ailleurs, la responsable onusienne a précisé que cette rencontre était « l’aboutissement d’une aventure qui a commencé il y a quelques mois en partenariat avec les deux coprésidents de la COP26, l’Italie et le Royaume-Uni, dans le but d’accompagner la jeunesse marocaine alors qu’elle se préparait à participer à cette événement”.
Ainsi, la table ronde a placé les jeunes marocains au centre du débat, partant du constat qu’il s’agit de la catégorie sociale la plus concernée par le combat pour la protection du climat et de la biodiversité. « Si rien ne change, selon certaines études, ils (les jeunes) seront confrontés à sept fois plus de vagues de chaleur, 2,6 fois plus de sécheresses et trois fois plus de mauvaises récoltes que leurs grands-parents. C’est la raison pour laquelle il était important que l’équité intergénérationnelle soit mentionnée dans le texte final de la COP26. C’est chose faite, nous l’avons promis, maintenant nous nous devons de la matérialiser pour et avec nos jeunes », a-t-elle affirmé.
Armando Barucco, ambassadeur d’Italie au Maroc, a annoncé de son côté la décision de son pays de faire du +Youth4planet+ un rendez-vous annuel, avec un financement de 4 millions d’Euro dédié aux projets et idées des jeunes pour réaliser des objectifs de la lutte contre les changements climatiques.
La table ronde avait pour objectif de mettre en avant des initiatives menées par des jeunes leaders et influenceurs marocains en lien avec l’environnement et l’économie verte. Au total, 16 initiatives ont été sélectionnées sur la base de leur potentiel à inspirer le grand public.
Le SNUD soutient la participation des jeunes marocains à faire entendre leur voix et à montrer leur engagement et leur capacité à innover et conduire le changement face à la menace existentielle du changement climatique. Un soutien qui intervient également dans le cadre de l’initiative globale +Youth4climate+ qui permet aux jeunes du monde entier de s’organiser, de nouer des contacts avec les décideurs mondiaux et de traduire leurs attentes en actions.

Comments (0)
Add Comment