Energie renouvelable: Un appel à manifestation d’intérêt pour Noor PV II

Dans le cadre du plan photovoltaïque Noor, le ministère de l’Énergie, des mines et de l’environnement et Masen viennent de lancer un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour le deuxième programme de 400 MW, Noor PV II.

Cet AMI s’adresse aux opérateurs privés porteurs de projets solaires et précise les allocations de capacités sur les différents sites qualifiés et pré-équipés par Masen pour leur développement. Il vise, dans un premier temps, à identifier leur intérêt à participer à l’Appel à projets qui sera publié ultérieurement.

Ce programme constitue la première phase de Noor PV II. Elle sera déclinée sur neuf sites : Boujdour 2, Laâyoune 2, Taroudant, Kelâa des Sraghna, Sidi Bennour, Bejâad, Lhajeb, Guercif et Aïn Béni Mathar.

Outre les sites, Masen mettra à disposition des acteurs privés les infrastructures d’interconnexion, l’accès au réseau national à accorder par l’ONEE et des études de qualification (études topographiques, géotechniques, sismiques, hydrauliques…) ainsi que des données solaires mesurées relatives aux sites.

La date limite de réception de l’AMI est fixée au 28 février 2020.

Pour rappel, le Royaume ambitionne de disposer d’une capacité additionnelle de 2 000 MW en énergie solaire d’ici 2021, et ainsi porter la part des énergies renouvelables (solaire, éolien et hydro-électrique) dans le mix électrique à 42% à l’horizon 2020 et 52% d’ici 2030. Elle est actuellement de 34% avec 3 700 MW installés dont 705 pour le solaire.

Comments (0)
Add Comment