Environnement : Consécration africaine pour le Maroc

Représenté par Leila Benali, ministre de la Transition énergétique et du développement durable, le Maroc a été élu après sa désignation, lundi, à l’issue d’un vote majoritaire en tant que représentant de l’Afrique à ce poste, relevant du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), la plus haute autorité en matière environnementale dans le système onusien.
Le Royaume assumera pour la première fois la présidence de cette instance, qui constitue le plus haut forum mondial sur l’environnement, et dont la mission consiste à discuter et rendre mondiaux les engagements pour la protection environnementale.
L. Benali a exprimé ses remerciements aux différents pays pour la confiance accordée à la candidature du Maroc, se disant honorée d’assumer cette responsabilité, adressant ses félicitations au président de l’UNEA-5, Espen Barth Eide, ministre du Climat et de l’environnement de la Norvège.
«Dans un esprit de continuité et d’efficacité, nous souhaitons consolider les acquis de nos prédécesseurs et accélérer la mise en œuvre des résolutions déjà adoptées», a-t-elle affirmé, insistant sur l’impératif de traduire les résolutions en des actions concrètes et commencer par celles relatives à la pollution plastique et aux produits et déchets chimiques, estimant que les solutions préconisées doivent être ressenties par les citoyens du monde, comme leur droit à un environnement durable.
«Outre l’efficacité, la clé de notre succès réside dans les partenariats que nous réussirons à forger entre les gouvernements, le secteur privé et la société civile», a poursuivi la ministre, soulignant l’importance de la coopération multilatérale et la solidarité internationale en matière de lutte contre les défis environnementaux.

Comments (0)
Add Comment