Evènementiel en panne, le GPPEM se dit solidaire de tous les petits prestataires et soutien les mesures proposées par la CGEM au CVE

Confiant dans  la décision pertinente des autorités marocaines de prévenir la propagation du Coronavirus, le Groupement Professionnel des Prestataires de l’Evénementiel au Maroc, porte-parole majeur du secteur, a pris contact avec ses membres afin de dresser un bilan de leur situation économique, et aussi de tenter d‘entrevoir les perspectives d’avenir. Pour Aziz Bouslamti, Président du GPPEM, « le plus important reste la situation des employés de toutes les entreprises membres du GPPEM. Comment garantir leurs salaires alors que la trésorerie des entreprises est très fragile ? » 

Partant de là, le bureau du GPPEM appelle les membres de l’association à faire preuve de solidarité à l’égard de leurs salariés et des TPE, nombreuses dans notre secteur.

Les opérateurs de l’événementiel disposant d’une assise financière confortable doivent soutenir leurs salariés et les petits prestataires, en effectuant le paiement des salaires pour les prochains mois, et le règlement des prestations réalisées durant les derniers mois. A titre d’exemple, un acteur majeur de Rabat a débloqué une enveloppe de 9 millions de dirhams pour payer ses sous-traitants, malgré la conjoncture. Avec ce geste solidaire, il soutient de nombreuses familles, en ces temps très difficiles. 

D’un autre côté, le GPPEM soutien fermement la série de mesures proposée par la CGEM au Comité de Veille Economique, pour la préservation de la situation économique du Maroc face au Coronavirus.

Le président du Groupement ajoute que « le GPPEM, membre de la Fédération du Commerce et des Services de la CGEM, reste convaincu que le gouvernement sera à la hauteur des attentes de toutes les entreprisses marocaines en difficulté et de leurs employés. » Le GPPEM appelle aussi à soutenir l’action des autorités dans la lutte contre la propagation du Coronavirus.

A titre d’exemple, un confrère a proposé la mise à disposition de son matériel roulant à la Wilaya de Rabat pour les prochaines semaines. Un confrère de Casablanca a proposé au ministère de l’éducation, du matériel et son expertise pour soutenir le programme e-learning mis en place, depuis que les écoles sont fermées.

Comments (0)
Add Comment