Exécutions en série en Palestine : L’impunité meurtrière d’Israël sans limite

Le ministère palestinien de la Santé a déclaré « qu’un adolescent est arrivé au complexe médical de la Palestine avec une balle dans la poitrine, tirée par les soldats de l’occupation ». Et d’ajouter que « les médecins ont essayé de lui sauver la vie, mais il a succombé à ses blessures ».

Des sources locales ont également indiqué que « les forces d’occupation ont tiré à balles réelles sur un groupe de garçons palestiniens qui jouaient dans le village de Medya, blessant grièvement l’un d’entre eux, qui a succombé plus tard ». O.M. Odeh est le quatrième palestinien tué par les forces d’occupation en moins de deux jours.

Jeudi matin, l’ex-détenu, Ayman Mouhaisen, a trouvé la mort lors d’un assaut israélien contre le camp de réfugiés de Dheisheh, au sud de Bethléem.

Le ministère palestinien de la Santé a annoncé, mercredi soir, le martyre du jeune Palestinien Bilal Awad Qabha, lors d’une attaque israélienne contre la localité de Ya’bad, à l’ouest de Jénine. Trois autres palestiniens ont été blessés lors de cet assaut.

Pour rappel, même les représentants des médias n’échappent pas à la mort que sème la soldatesque israélienne. Ghoufrane al-Rasna, autre journaliste palestinienne, a succombé à ses blessures suite aux tirs des soldats de l’occupation, à l’entrée du camp de réfugiés d’Al-Arroub, au nord d’Al-Khalil Hébron, pour avoir prétendument tenté de mener une opération à l’arme blanche.

Le bilan de ces exécutions sommaires s’alourdit et accable Tel-Aviv. Rien que depuis le début de cette année, pas moins de 63 Palestiniens désarmés sont tombés en martyr face aux tirs des forces d’occupation israéliennes.

 

 

Comments (0)
Add Comment