Gestion de la pandémie : Amélioration de la situation épidémiologique, mais…

«Alors que les données de surveillance de la covid-19 au niveau mondial évoquent une reprise de l’intensification de la circulation virale dans plusieurs pays d’Europe occidentale, le niveau de transmission du SARS-CoV-2 au Maroc continue à être faible depuis 5 semaines successives (…) la période post Vague Omicron se poursuit pour la 3ème semaine», a-t-il écrit dans un commentaire sur la situation épidémiologique au 20 mars, posté sur LinkedIn.

Les deux dernières semaines ont été caractérisées par des valeurs les plus basses de certains indicateurs depuis le début de la transmission communautaire du SARS-CoV-2 au Maroc, a-t-il ajouté, faisant état d’une incidence hebdomadaire stagnante de 1,1-1,2 cas/ 100.000 habitants et d’un taux de positivité hebdomadaire stagnant à moins de 1% pour la deuxième semaine malgré la diminution du testing.

Pour ce qui est de l’incidence hebdomadaire de la Covidose grave, elle est entre 1 à 2 cas /1 million d’habitants, a noté le professeur tout en rappelant que le nombre de décès hebdomadaires est parmi les plus bas durant la phase III de l’épidémie au Maroc.

La situation épidémiologique actuelle est la meilleure, a-t-il assuré, soutenant que le risque d’une résurgence des cas dans les semaines à venir n’est toutefois pas nul vu la situation dans les pays européens.

La vaccination est très conseillée en cette période pour préparer notre système immunitaire à une éventuelle reprise pendant laquelle le risque de contamination augmente, a estimé M. Mrabet, ajoutant que pour réduire le risque de Covidose grave, «notre immunité doit être préalablement boostée».

Comments (0)
Add Comment