Immobilier professionnel: JLL fait le tour de l’offre professionnelle de Casablanca

L’activité du marché immobilier professionnel est restée stable au cours de l’année 2019. La performance du marché de Bureaux à Casablanca est restée faible au second semestre en raison de l’offre limitée d’immeubles de qualité, alors que de leur côté les loyers sont restés stables avec une légère augmentation des taux de vacance. C’est ce que révèle le nouveau rapport du cabinet JLL sur l’immobilier professionnel à la capitale économique du Royaume.

 Casablanca ayant vu l’achèvement de grands projets et l’annonce de nouveaux chantiers, sa   nouvelle offre de bureaux de qualité devrait, selon JLL, accroître la concurrence entre les propriétaires afin de conserver leurs locataires, relevant qu’avec l’achèvement de deux nouveaux centres commerciaux dans la périphérie de Casablanca, le secteur du Retail est resté stable en 2019. 

Ceci étant, et bien que les taux de vacance aient diminué, la croissance soutenue du e-commerce et la forte concurrence du street retail incitent les développeurs à repenser leurs concepts commerciaux et à mettre davantage l’accent sur l’enrichissement de l’expérience client avec plus d’espaces alloués à la restauration et au divertissement, estime JLL. 

Ce dernier indique en outre que le secteur Hôtelier a continué d’afficher une baisse record des taux d’occupation avec -700 pb en l’espace d’un an en raison de l’ajout de 700 clés sur le marché en 2019, assurant toutefois que l’hôtellerie à Casablanca continuera à se développer avec plus de 20 hôtels prévus au cours des prochaines années. 

Pour ce qui est des loyers industriels moyens, JLL souligne qu’ils sont restés stables en 2019 et devraient diminuer au cours des prochaines années, étant donné que les grands projets proposent des tarifs très compétitifs. 

Le Cabinet note aussi que  gouvernement s’est engagé à fournir des infrastructures et des services adaptés afin de soutenir un développement industriel durable qui devrait attirer davantage d’investissements dans ce secteur. Le taux d’imposition des sociétés a également été réduit et la création d’un nouveau fonds de plus de 6 milliards de dirhams est destiné à épauler les petites et moyennes entreprises. 

Enfin, et avec les récents agréments de fonds OPCI délivrés par l’AMMC, le Royaume, affirme JLL,   devient une cible stratégique pour les investisseurs internationaux qui cherchent à diversifier leurs portefeuilles d’investissement immobilier. Ce nouveau véhicule de placement qui s’est montré très attractif dans d’autres marchés, devrait ainsi pousser les développeurs à produire plus et surtout en meilleur qualité.  

Comments (0)
Add Comment