La Marine royale multiplie les exercices : Après les USA et la France, la marine italienne de la partie

Au large des côtes atlantiques, la frégate multi-missions (FREMM) de la Marine militaire italienne baptisée «Antonio Marceglia », a effectué, du 10 au 15 décembre, un exercice militaire avec la Marine royale marocaine.
La martine italienne est revenue, mardi, sur ces manouvres conjointes réalisées entre le navire italien et la frégate Mohammed VI, de la même classe. Dans un communiqué de presse ad hoc, on y annonce que «l’exercice de six jours (…) a vu les unités engagées dans diverses activités en série : manœuvres cinématiques, opérations de vol conjointes avec l’utilisation de l’hélicoptère italien SH-90, simulations d’événements SAR (Search And Rescue), activités MIO (Maritime Interdiction Operation) et VBSS (Visit, Board, Search and Seizure), ainsi que des exercices sous diverses formes de lutte». Ces activités , ajoute la marine italienne, ont permis d’«améliorer les procédures de communication tactique tant en voix que par l’utilisation de drapeaux et de former les équipes du pont et du centre des opérations de combat pour l’utilisation conjointe des meilleures pratiques opérationnelles».
L’exercice, visant à renforcer la coopération entre l’Italie et le Maroc, a apporté une contribution «importante», à travers «l’augmentation de l’interopérabilité mutuelle entre les moyens aériens et navals en contrastant les différents types de menaces».
L’événement de formation a été précédé d’une escale dans le port de Casablanca où l’équipage a reçu à bord, dans le plein respect du protocole de lutte contre la propagation du Covid-19, la visite de l’ambassadeur d’Italie au Maroc, Armando Barucco, accompagné du consul général d’Italie à Casablanca, Marco Silvi.
A l’issue de l’activité d’entraînement, lors de la deuxième escale dans le port de Casablanca, «la frégate italienne a eu l’honneur de recevoir à son bord l’Inspecteur de la Marine royale, le vice-amiral Mostafa El Alami, chef d’Etat-Major de la Marine marocaine, accompagné par les chefs de service de son personnel», conclut la marine italienne.

Comments (0)
Add Comment