La Palestine sous pression : La chasse aux Palestiniens ouverte…

Tel-Aviv impute sa répression au déclenchement de ce que ses sécuritaires appellent une «émeute violente». Le ministère palestinien de la Santé a confirmé la mort, vendredi, de l’adolescent. «Un jeune homme de 16 ans, Amjad Nashaat Abou Alia, est mort des suites de ses blessures après avoir essuyé des tirs à balles réelles lors d’affrontements avec l’armée israélienne, près du village de Al-Mughayer», non loin de Ramallah, a précisé le ministère dans un communiqué. De 300 à 400 Palestiniens s’étaient réunis dans cette zone pour protester contre la colonisation, selon des photographes de l’AFP sur place. Des affrontements ont éclaté lorsque des colons israéliens et des Palestiniens ont commencé à se lancer des pierres.

D’après l’armée israélienne, «des centaines de Palestiniens ont déclenché une émeute violente». «Les émeutiers ont brûlé des pneus et jeté des pierres vers une route sur laquelle des véhicules civils passent», a indiqué l’armée dans un communiqué. «L’armée et la police aux frontières israéliennes étaient déployées et ont riposté en utilisant des moyens de dispersion anti-émeute et à balles réelles», précise encore Tsahal. Cet incident est survenu après que deux Palestiniens sont décédés lors d’une opération nocturne de l’armée israélienne à Naplouse, décrite par l’armée comme une fusillade avec des hommes armés.

Au moins 53 Palestiniens ont été tués depuis fin mars, principalement en Cisjordanie occupée, notamment des militants présumés et des civils parmi lesquels la journaliste américano-palestinienne d’Al Jazeera Shireen Abu Akleh, qui couvrait une opération israélienne à Jénine. Au cours de la même période, 19 personnes – en majorité des civils israéliens à l’intérieur d’Israël – ont été tuées, principalement dans des attaques menées par des Palestiniens. Trois assaillants arabes israéliens ont également été tués.

Comments (0)
Add Comment