La pression de la pandémie se fait plus forte : Les unités de soins intensifs submergées

Le bilan établi par la Santé pour mardi recense 7 336 cas du nouveau coronavirus portant ainsi le total de personnes infectées depuis le début de la crise sanitaire dans le pays a atteint 1 012 042. Si 2 082 nouvelles guérisons ont été relevées, portant à 954 833 le nombre total avec un taux de rémission de 94,8%, la létalité est toujours au rendez-vous. Ainsi, 12 morts ont été signalés ces dernières 24 heures portant le nombre de personnes décédées de la Covid-19 à 14.927, soit un taux de létalité de 1,5%
On signale aussi que le pays compte désormais 42 282 cas actifs sous traitement. Parmi eux, 317 patients restent dans un état critique, dont 44 nouveaux cas lors des dernières 24h. 8 sont sous intubation et 90 sous ventilation non invasive. Le taux d’occupation des lits de réanimation Covid-19 a atteint 6%.
On rappelle aussi que la campagne de vaccination se poursuit dans le pays. Ainsi, 24 598 327 personnes ont reçu la première dose du vaccin contre la Covid-19, alors que 22 983 581 en ont reçu la deuxième et 3 540 594 la troisième.

Des écoles fermées

On signale par ailleurs que le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports a publié, mercredi, son bulletin hebdomadaire du suivi de la situation épidémiologique dans les établissements d’enseignement publics et privés au Maroc. Couvrant la période entre le 4 et le 10 janvier, le bulletin indique qu’au total, 36 écoles publiques ont été fermées après avoir enregistré plus de 10 infections au Covid-19 dans plusieurs classes.
Le bulletin précise que 2 596 infections ont été recensées, alors que 131 classes ont été suspendues. La région de Casablanca-Settat arrive en tête, avec 1 192 infections, 25 établissements fermés et 65 classes suspendues, suivie de Rabat-Salé-Kénitra (469 infections, 6 écoles fermées et 37 classes suspendues). Parallèlement, la même période a été marquée par la fermeture de 17 établissements de missions étrangères dans tout le Maroc, précise-t-on.

Le bulletin rappelle le protocole sanitaire approuvé par le ministère pour ce genre de situation. Ainsi, «lorsque trois infections ou plus sont enregistrées dans la même classe en une semaine, il est décidé de suspendre les cours et d’adopter l’enseignement à distance pour une durée de sept jours pour la classe». «Dans le cas où dix infections ou plus sont enregistrées dans différentes classes au niveau de l’établissement, la décision de fermer l’établissement et d’adopter l’enseignement à distance pour une période de sept jours est prise en coordination avec les autorités compétentes», détaille-t-on.
Le ministère assure enfin qu’il «travaille en continu pour respecter les mesures de précaution et de santé préventive dans les établissements d’enseignement».

Comments (0)
Add Comment