La « troisième vague » persiste :13 morts de plus…

Pas moins de 6 428 cas du nouveau coronavirus ont été enregistrés au Maroc vendredi portant le total de personnes infectées depuis le début de la pandémie a atteint 990 057.
On annonce aussi 2 476 nouvelles guérisons, portant à 948 765 le nombre total, avec un taux de rémission de 96,2%. En parallèle, on déplore 13 morts ce qui porte le nombre de personnes décédées à cause de la Covid-19 atteignant 14 896, soit un taux de létalité de 1,5%.
On signale aussi que 26 396 cas actifs recensés sont sous traitement. Parmi eux, 249 patients sont dans un état critique, dont 53 nouveaux cas lors des dernières 24h. Ainsi, 7 sont sous intubation et 79 sous ventilation non invasive ce qui porte le taux d’occupation des lits de réanimation à 4,7%.
Sur le plan vaccinal, on signale que 24 589 085 personnes ont déjà reçu la première dose du vaccin contre la Covid-19, alors que 22 971 099 en ont reçu la deuxième et 3 406 166 la troisième.

Omicron domine…

Khaled Ait Taleb, ministre de la Santé et de la protection sociale, a révélé, il y a quelques jours que le nombre de morts du variant Omicron au Maroc est passé à 6 cas. Dans une interview accordée à Medi1 TV, il a confirmé que le nouveau variant est devenu répandu au Maroc, avec un taux de plus de 70%.
«Tous les cas d’infection (dans le royaume) aujourd’hui sont liés à Omicron», a-t-il déclaré, notant qu’avant, «le Royaume enregistrait environ 150 infections, toutes avec le variant delta». «Aujourd’hui, nous enregistrons 6 000 infections par jour, résultant de la propagation rapide du mutant Omicron», a-t-il ajouté.
Concernant les décès enregistrés dans le royaume, le ministre a insisté sur le fait qu’«on ne peut pas dire que ce variant n’est pas létal». «En effet, l’indice de létalité peut être inférieur à Delta, mais il conduit aussi à la mort», a-t-il mis en garde.
Khalid Ait Taleb a souligné que la plupart des cas arrivant dans les services de réanimation dans un état critique concernent des personnes qui n’ont pas reçu de doses de vaccination, notant qu’un groupe d’entre eux n’a pas reçu la première dose, tandis que d’autres n’ont pas reçu la troisième dose de rappel.
Le ministère blanchit les vaccins
Il y a lieu de signaler aussi que le ministère de la Santé a démenti l’existence d’un lien entre le vaccin contre le coronavirus et certains décès enregistrés parmi les vaccinés. La tutelle a assuré que le Centre marocain de lutte contre les intoxications et de pharmacovigilance suivait ce qui circule sur les réseaux sociaux et certains sites électroniques à propos de décès et d’autres symptômes suite à la vaccination contre la Covid, et a assuré que les enquêtes et analyses ont conclu qu’il n’y avait pas de relation causale directe entre mortalité et vaccin.
Le ministère a indiqué que ces décès ont été enregistrés chez des personnes atteintes de multiples maladies chroniques, des personnes âgées ou souffrant de maladies infectieuses ou d’autres complications pathologiques.

Comments (0)
Add Comment