Le Maroc à l’heure de Confucius : Un Institut pilote voit le jour à Rabat

Mohamed El Ghachi, président de l’Université Mohammed V de Rabat, a indiqué que l’inauguration du nouveau siège de l’Institut pilote Confucius est le fruit des efforts et de l’engagement de plusieurs intervenants et partenaires du Maroc et de la Chine. L’Institut Confucius de Rabat est soucieux de dispenser une formation académique et un encadrement culturel de qualité aux jeunes et adultes intéressés par la langue et la culture chinoises, en plus de sa participation aux programmes de formation des enseignants de la langue chinoise, a-t-il ajouté.

Les relations entre le Maroc et la Chine ne cessent de se développer sur tous les plans, s’est-il félicité, notant que ces relations ont connu une nouvelle dynamique suite au lancement d’un partenariat stratégique entre les deux pays en 2016. Li Changlin, ambassadeur de la République populaire de Chine au Maroc, a exprimé sa joie de prendre part à cette cérémonie qui reflète la dynamique ascendante des échanges culturels entre les deux pays qui demeurent déterminés à renforcer leur coopération dans le cadre du partenariat stratégique qui les lie.

Dans son intervention, Karima Yatribi, directrice, s’est réjouie de l’inauguration du nouveau siège de cet Institut pilote en Afrique, voyant là une reconnaissance de la part de la Chine de l’importance des efforts déployés par l’Institut Confucius du Maroc pour promouvoir la culture chinoise et élargir la base des sinophones dans le Royaume.

Créé en 2008, l’Institut Confucius est le fruit d’un partenariat entre l’université Mohammed V et l’université d’études internationales de Pékin. En 2012, l’Institut a lancé la filière des études chinoises. Des centres de l’Institut Confucius ont été créés aux universités Ibn Tofail de Kénitra, Ibn Zohr d’Agadir et Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès.

 

Comments (0)
Add Comment