Le Maroc face à la pandémie : Le virus se joue des contraintes et tue

L’accalmie est loin d’être au rendez-vous. En effet, mardi, le bilan quotidien des contaminations fait état de 7 756 cas du nouveau coronavirus enregistrés dans le pays. Ainsi, le total de personnes infectées depuis le début de la crise sanitaire a atteint 1 059 586.
Les services de la Santé confirment aussi que 4 779 nouvelles guérisons ont été recensées, portant à 984 047 le nombre total, avec un taux de rémission de 93%. Pourtant, la létalité n’est pas à négliger. Ainsi, 18 morts ont été signalés ces dernières 24 heures ce qui porte le nombre de personnes décédées à cause de la Covid-19 à 15 012, soit un taux de létalité de 1,4%.
L’inquiétude demeure puisque le pays compte 60 527 cas actifs sous traitement. Et parmi eux, 506 patients restent dans un état critique, dont 104 ont été admis lors des dernières 24h. 18 sont sous intubation et 169 sous ventilation non invasive. Le taux d’occupation des lits de réanimation a atteint 9,6%.

Le règne sans partage d’Omicron
Les cas Covid-19 liés au variant Omicron représentent désormais 95% des contaminations enregistrées au Maroc, dont l’actuelle vague de transmission communautaire du virus s’approche du pic, a indiqué dans la journée le ministère de tutelle.
Le Royaume connaît depuis 5 semaines la troisième vague de la Covid-19, marquée encore par une hausse continue des infections, a-t-on indiqué dans le bilan bimensuel de la situation épidémique pour la période du 3 au 17 janvier 2022, présenté par Mouad Mrabet, coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique.
Le pays a enregistré 46 569 cas d’infection au cours de la dernière semaine, soit une augmentation de 33%, a-t-il relevé, précisant néanmoins que le taux de variation, qui était de 150% durant les premières semaines de cette vague, ne progresse plus de la même cadence, quoique cela ne signifie pas nécessairement l’entrée dans une phase de décrue.
S’agissant de l’évolution hebdomadaire du taux de positivité, le même responsable a signalé que celui-ci est passé de 21,7% à 24,4% durant la semaine passée, ce qui atteste que la circulation du virus demeure élevée, malgré un certain ralentissement.
Les admissions en réanimation et aux soins intensifs ont commencé à augmenter de manière sensible, avec 536 cas recensés durant la semaine passée, contre 42 pris en charge au cours de la première semaine de la vague, soit une augmentation de 48,1%, faisant état de 65 décès au cours de la même période, en hausse de 16,1%. M. Mrabet a fait observer que 70% des décès concernent des personnes non vaccinées, 23% de primo-vaccinés et 7% des personnes n’ayant pas reçu la troisième dose de rappel.
Evoquant la campagne nationale de vaccination, il a fait part d’un taux de 67,3% pour les primo-vaccinés, 63% pour la deuxième dose et 10,5% pour la dose de rappel.

Comments (0)
Add Comment