Le PAM change de tête: Le corps suivra-t-il ?

C’est dans la robe du candidat unique qu’Abdellatif Ouahbi, a été élu, dimanche 9 février, nouveau secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM) à l’issue des travaux d’un quatrième congrès national qui a démarré dans le brouhaha à El Jadida.

A. Ouahbi, député à la Chambre des représentants, a été plébiscité par les congressistes, après le retrait des autres candidats qui s’étaient pressés au portillon pour succéder au secrétaire général sortant Hakim Benchemach.
Lors du congrès, Mohamed Cheikh Biadillah et Samir Belfkih, présentés comme de véritables challengers, ont fini par jeter l’éponge.
On notera aussi que Fatima Zahra Mansouri a été élue, dans la foulée, présidente du Conseil national (parlement) du parti.
Autant dire que l’avocat du changement de cap du PAM est appelé à mettre sa main dans celle de l’égérie de la formation du tracteur pour tirer le parti vers de nouveaux horizons moins clivants.
Le PAM qui sera dirigé par le duo Ouahbi – Mansouri saura-t-il siphonner l’ersatz du mécontentement qui aura marqué le déroulé de ce congrès qui a vu trois candidats en lice abandonner en pleine course ?

Vendredi 7 février, quand le 4e congrès national s’est ouvert dans le chaos, le clan de Ouahbi manoeuvrait dans les coulisses pour lui paver le chemin du secrétariat général. Et c’est sûr qu’il pourra travailler à l’aise avec un Conseil national (parlement du parti) acquis à sa cause et présidé par F.E. Mansouri.

Comments (0)
Add Comment