Le salafiste Abou Naïm écope d’un an de prison

Deux semaines après avoir été arrêté par la police suite à ses charges hargneuses contre l’Etat marocain et de sa décision de fermer les mosquées pour prévenir la propagation du coronavirus, le prédicateur salafiste Abdelhamid Abou Naïm a été condamné vendredi 3 avril à un an de prison ferme, assortie d’une amende de 2.000 dirhams, rapportent des sources concordantes.

Le salafiste n’est pas un inconnu des services de sécurité. Il s’est fait remarquer à maintes reprises pour ses vidéos virulentes sans jamais avoir été inquiété par la justice. Mais cette fois-ci, il a été jeté à l’ombre mardi 17 mars par les forces de l’ordre, soit au lendemain de sa sortie médiatique. Le cheikh avait notamment jugé  la veille d’apostasie, dans une vidéo partagée sur sa page Facebook, les autorités marocaines pour avoir ordonné la fermeture des mosquées pour prévenir la propagation du coronavirus.

Comments (0)
Add Comment