Les crédits bancaires accusent le coup et enregistrent une baisse de 2,3% de l’encours à fin février 

Par type de crédits, l’évolution mensuelle de l’encours intègre

  • Une hausse de 0,5% des comptes débiteurs et crédits de trésorerie à 184,6 Mrds Dh (-2,9% depuis le début de l’année),
  • Une progression de 0,4% des crédits à l’équipement à 183,2 Mrds Dh (stable par rapport à décembre 2019),
  • Une dégradation de 4% des créances diverses sur la clientèle à 122,1 Mrds Dh (+0,8% comparativement à février 2019 et -13,2% depuis le début de l’année),
  • Une quasi-stagnation (+0,3%) des crédits immobiliers à 277,1 Mrds Dh  intégrant une légère hausse (+0,6%) des crédits à l’habitat à 216,5 Mrds Dh et une stabilité des crédits aux promoteurs immobiliers à 55,6 Mrds Dh,
  • Et une progression de 0,5% des crédits à la consommation à 56,7 Mrds Dh. 

Pour leur part, les créances en souffrance ressortent en hausse de 1,2% à 71,5 Mrds Dh (+6,9% par rapport à février 2019), pour un taux de contentieux en augmentation de 0,1 point à 8%. 

Pour ce qui est des Banques et fenêtres participatives, l’encours de financement affiche un bond de 84,8% à 9,7 Mrds Dh comparativement à février 2019, drainé à hauteur de 87% par le Financement participatif à l’immobilier ayant progressé de 79,3% à 8,4 Mrds Dh sur une année glissante. 

Comments (0)
Add Comment