Les sombres, mais réalistes, perspectives de croissance livrées par le CMC 

Dans sa dernière note, le CMC attribue cette contre-performance économique au retrait de l’ensemble des secteurs d’activité sous les effets multiples déclenchés par l’épidémie de coronavirus : l’instauration du confinement, les restrictions des déplacements, la psychose de la population et une perte de confiance. 

Pour le CMC, la fin de la crise sanitaire est attendue pour le milieu de l’année et une reprise devrait se faire progressivement. La baisse du taux directeur de la banque centrale du Maroc ne produira aucun effet immédiat sur l’économie réelle, a estimé le CMC. 

D’après les analystes du CMC, le fonds spécial de gestion de la pandémie du coronavirus et la solidarité agissante pourraient faire éviter la faillite à plusieurs entreprises et sauver des emplois.

Comments (0)
Add Comment