Liaison ferroviaire Marrakech-Agadir : Le projet n’a pas été enterré…

Le ministre a relevé, lors d’une séance de questions orales à la Chambre des représentants, que l’ONCF a réalisé diverses études préliminaires liées au projet, notamment l’étude des travaux d’infrastructure et de génie civil ainsi que les travaux de relevé topographique.
Il a en outre souligné que ce branchement requiert la mobilisation de crédits financiers d’une valeur de près de 50 milliards de dirhams, ajoutant que la programmation du projet est tributaire de la recherche de solutions appropriées pour le financer, à travers les efforts concertés de toutes les parties prenantes.
Et de préciser que le ministère et l’Office sont mobilisés afin d’étudier toutes les possibilités qui s’offrent pour financer ce projet structurant, y compris le partenariat entre les secteurs public et privé.
Le plan de l’ONCF vise à réaliser 1.300 km de nouvelles lignes à grande vitesse et 3.800 km de lignes classiques, ce qui permettra de relier 43 villes, a conclu Mohamed Abdeljalil.

Comments (0)
Add Comment