Un « loup solitaire » de Daech tue en France

Les soupçons de l’Exécutif quant à l’imminence d’attaques terroriste en France se sont malheureusement confirmés à nouveau. Le pays est quadrillé par les forces de police de gendarmerie et de l’armée. Depuis le début de l’Euro, manifestation footballistique qui va durer un mois, des renforts substantiels ont été envoyés dans les villes où se déroulent les matchs. En dépit de ce dispositif, les forces de sécurité redoutaient l’action d’un « loup solitaire », leur pronostic s’est avéré juste.
La nuit dernière deux fonctionnaires de police ont été sauvagement assassinés à leur domicile dans la région parisienne. Leur enfant de trois ans a été miraculeusement épargné.
Le terroriste, un certain Abadalla Larossi qui a prêté allégeance à DAECH trois semaines auparavant était connu des services de renseignement et était fiché S. En effet, il a été condamné en 2013 pour sa participation à une filière djihadiste. Libéré depuis, il ne représentait pas, selon les services de sécurité, de dangerosité qui nécessite une surveillance accrue. Mais le nombre de personnes à surveiller et la prudence dont a fait preuve le terroriste pour préparer son action, n’ont pas permis aux services de déceler son passage à l’acte.
L’enquête n’a fait que débuter et des interpellations dans son environnement proche ont eu lieu.
La France est la cible de DAECH qui lui reproche sa laïcité et surtout ses frappes aériennes en Syrie. Le mode opératoire est des plus simples puisque l’attaque s’est faite à l’arme blanche ce qui ne nécessite pas une logistique de grande ampleur. Ce terrorisme des pauvres se généralise. Les actions les plus médiatisées étant celles qui ont été perpétrées en France et en Israël. Mais le fait nouveau c’est de s’attaquer aux policiers et à leurs familles ce qui a provoqué une onde de choc dans les rangs des sécuritaires.
Comments (0)
Add Comment