Manœuvres russo-égyptiennes en Méditerranée : « Le Pont de l’amitié » bien ancré…

Un détachement de la Flotte russe de la mer Noire s’apprête à rejoindre le port d’Alexandrie. Il participera aux exercices navals conjoints Pont de l’amitié 2021 avec l’Égypte, du 3 au 10 décembre, dans la partie orientale de la Méditerranée.
« L’escale officielle des navires de la flotte dans le port égyptien est prévue pour le 3 décembre. Le détachement de navires de la marine russe comprend la frégate Admiral Grigorovitch avec un hélicoptère de pont à bord, le patrouilleur Dmitry Rogatchev et le remorqueur de sauvetage SB-742 », selon un communiqué du service de presse de la marine russe.
Les manœuvres consisteront à « protéger des zones maritimes limitées contre diverses menaces, à mener des opérations de recherche et de sauvetage, à rechercher des navires suspects et à organiser la défense aérienne », poursuit le document. L’exercice russo-égyptien a vu sa première édition en 2015. L’année dernière, il s’est déroulé exceptionnellement en mer Noire, zone stratégique où avaient été organisés des exercices conjoints entre les marines américaines et ukrainiennes.
La coopération entre l’Égypte et la Russie est particulièrement fructueuse sur le plan militaire, Le Caire ayant acquis des avions de combat, hélicoptères, systèmes antiaériens ou encore des bombardiers russes depuis l’année 2013. En 2019, le pays avait contrarié Washington en se dotant de nouveaux S-35 russes.
L’Égypte est aujourd’hui l’une des plus grandes puissances militaires d’Afrique qui n’est dépassée par l’Algérie que sur le plan aérien. Les ventes d’armes russes vers Le Caire n’ont cessé d’augmenter depuis 2015, d’après le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI).
Sur le plan diplomatique, les deux pays partagent des positions communes sur la Syrie, la Libye et le Soudan. L’Égypte reste également le partenaire commercial le plus important de la Russie en Afrique du Nord, notamment via l’importation de gaz et de pétrole. Enfin, leur coopération sur le nucléaire devrait se concrétiser en 2024 avec la mise en service du premier réacteur à El-Dabaa, à l’ouest d’Alexandrie.

Comments (0)
Add Comment