La mort rode toujours à Tombouctou

Deux attaques ont été menées samedi soir et dimanche 22 mai sur l’axe entre Goundam et Tombouctou, dans le Nord du Mali.
La première attaque a eu lieu, vers 22h30, à une vingtaine de kilomètres de Goundam, en direction de Tombouctou. Selon le colonel Maïga de la direction d’information de l’armée, des hommes armés, arrivés à bord d’au moins deux véhicules, ont attaqué des soldats maliens qui sécurisaient une base logistique de Soega-Satom, une entreprise en bâtiment affiliée au groupe français Vinci.
Aucun personnel ne se trouvait sur place, d’après le colonel, qui estime que ce sont les militaires eux-mêmes qui étaient visés. Un soldat a été tué et quatre autres blessés. Un répit de courte durée puisque dimanche matin, toujours dans la même zone, c’est un employé chargé des antennes d’Orange Mali qui a été attaqué. Le véhicule a disparu et l’employé aurait été tué. En février dernier, Tombouctou avait subi des attaques et embuscades revendiquées alors par al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui avaient coûté la vie à quatre soldats maliens.
Comments (0)
Add Comment