Prison avec sursis pour le journaliste Omar Radi :  L’appel est en cours… 

« Le verdict dans mon affaire est tombé : j’ai été condamné à 4 mois de prison avec sursis et une amende de 500dh. Un recours en appel a déjà été déposé par ma défense », a déclaré le journaliste sur sa page Twitter.

Le confrère qui a collaboré avec plusieurs médias au Maroc, avait été placé en détention fin décembre pour avoir fustigé sur Twitter en avril le verdict prononcé par un magistrat contre des membres du Hirak  rifain. Poursuivi pour «outrage à magistrat», il avait été remis en liberté début janvier.

L’affaire remonte au 24 décembre dernier lorsque la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) s’est manifestée pour le déférer devant le procureur du roi près le tribunal correctionnel d’Aïn Sebaâ. 

Après quelques jours passés dans la prison d’Oukacha, le journaliste a été remis en liberté provisoire le 31 décembre. Le tribunal de première instance avait accepté, après coup, la demande de liberté provisoire formulée par la défense du journaliste.

 

Comments (0)
Add Comment