Session printanière du parlement : La surchauffe du front social au menu

La Chambre des représentants démarre sa session du printemps en approuvant nombre de textes juridiques déjà prêts, dont le Registre agricole unifié, un projet de loi relatif à l’Institut national de la recherche agricole et un projet de loi sur les droits d’auteur. Comme elle tiendra aussi, lundi, deux plénières dont la première, prévue à 11h, sera dédiée aux questions orales en vertu de l’article 100 de la Constitution et des dispositions du règlement intérieur de la chambre, particulièrement les articles 258 à 272.

Gageons que la question du moment qui taraude l’opinion et qui mobilisera certainement l’opposition a trait au renchérissement du coût de la vie et, en particulier, la flambée des prix des hydrocarbures. Les formations de l’opposition avaient d’ailleurs appelé l’Exécutif à interagir avec les commissions parlementaires permanentes. Un appel qui n’a pas eu d’écho, nombre de ministres s’étant absentés des réunions des commissions sans justification.

L’opposition qui s’agite dans les travées de l’Assemblée devrait faire plus durant la session du printemps qui sera marquée, à cause des restrictions liées au pass vaccinal, par des absences de marque. En effet, la Chambre des représentants a indiqué dans un communiqué qu’en exécution des décisions des autorités publiques au sujet des nouvelles mesures préventives sur la nécessité d’être muni du pass vaccinal afin d’accéder aux services publics et privés, les députés sont tenus de présenter ce document. Dès lors, Nabila Mounib, députée et leader du Parti socialiste unifié (PSU), sera probablement absente de cette session. Faute d’une solidarité agissante de la part de ses pairs…

Comments (0)
Add Comment