Taïwan craint le syndrome ukrainien : Et publie un « guide de guerre »

Le guide, dévoilé mardi 12 avril par le ministère de la Défense de Taïwan, fournit des codes QR pour localiser les abris contre les frappes aériennes, une liste des fournitures à stocker en temps de guerre et des informations sur les emballages pour les réserves, selon l’agence Bloomberg News.

Annonçant le guide, Liu Tai-yi, directeur du département du matériel de l’Agence de mobilisation de défense complète, a déclaré que « le guide simule des situations de guerre et fournit des conseils au public pour faire face à différents scénarios, afin qu’il puisse apprendre à prendre les mesures nécessaires de riposte. »

Le guide de 28 pages peut être téléchargé en ligne et les autorités régionales sont invitées à le mettre à jour avec des informations locales.

Le gouvernement de la présidente taiwanaise Tsai Ing-wen a lancé le mois de décembre dernier une agence de mobilisation, dans le but de renforcer la « contre-menace » à la sécurité nationale.

Au moment où Taïwan accuse la Chine d’escalade, les États-Unis d’Amérique ont accepté, la semaine dernière, de lui vendre des armes et des services d’une valeur de 95 millions de dollars, pour aider à maintenir un système de défense antimissile américain sur l’île. Il s’agissait du troisième paquet d’armes envoyé par Washington à Taipei depuis l’entrée en fonction du président américain Joe Biden en janvier 2021. Un accord similaire de 100 millions de dollars pour vendre des services et des équipements pour soutenir, entretenir et améliorer le système de défense aérienne Patriot a été approuvé début février.

Commentant l’accord, la Chine a affirmé que « les ventes d’armes américaines à Taïwan compromettent gravement les relations sino-américaines ainsi que la paix et la stabilité à travers le détroit de Taïwan ». Elles « violent gravement le principe d’une seule Chine et compromettent la souveraineté, la sécurité et ses intérêts de développement ».

Dans un contexte connexe, des responsables américains et taïwanais ont tenu des pourparlers à Washington sur l’élargissement de la participation internationale de Taïwan. Le Département d’État américain a révélé que « les pourparlers ont porté sur la participation de Taïwan en tant qu’observateur à l’Assemblée mondiale de la santé à partir de mai, et sur la participation de Taïwan à l’Organisation internationale de l’aviation civile. »

La coopération militaire entre Taïwan et Washington, premier exportateur d’armes de l’île, inquiète Pékin, qui affirme que Taïwan fait partie de son territoire, et appelle la Maison Blanche à adhérer à la politique d’une seule Chine.

 

Comments (0)
Add Comment