Tension à Jénine : Les Israéliens liquident un commando palestinien

Les forces israéliennes ont tué, samedi 2 avril, trois Palestiniens membres du Jihad islamique lors d’une opération dans le nord de la Cisjordanie occupée, a indiqué la police israélienne tout en faisant état de quatre soldats blessés.

Les trois activistes ont ouvert le feu lorsque les soldats ont tenté de les arrêter près de Jénine. Ils ont été tués dans la fusillade qui a suivi, a précisé la police. Le mouvement islamiste palestinien a confirmé leur mort, rapporte l’AFP.

Le ministère palestinien de la Santé a annoncé qu’un individu avait été tué vendredi 1er avril par des tirs israéliens à Hébron. Des heurts avaient éclaté entre des habitants et les forces israéliennes dans cette ville de Cisjordanie occupée. Un Palestinien âgé de 29 ans a été tué «à balles réelles» à Hébron (Cisjordanie occupée), a rapporté le ministère palestinien de la Santé dans un court communiqué. Il a été identifié comme étant Ahmad al-Atrash, ancien détenu ayant passé six ans dans une prison israélienne, selon l’agence publique palestinienne Wafa.

Sollicitée par l’AFP, l’armée israélienne n’a pas commenté dans l’immédiat. Des heurts avaient éclaté ce jour-là dans le centre d’Hébron, ville poudrière de Cisjordanie, entre des habitants palestiniens et les forces israéliennes, selon un journaliste de l’AFP. Ce drame survient alors que des violences meurtrières ces dix derniers jours en Cisjordanie occupée et en Israël laissent craindre une escalade.

Quelque 1 000 colons juifs vivent sous haute protection militaire israélienne dans le centre d’Hébron, ville peuplée de 200 000 Palestiniens et où est située le Caveau des patriarches, nommé aussi Mosquée Ibrahim, lieu saint pour les trois religions monothéistes. Des affrontements avec l’armée israélienne éclatent régulièrement en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967 par l’Etat hébreu, en marge de manifestations contre la colonisation israélienne ou d’arrestations dans des localités palestiniennes par les forces de sécurité israéliennes.

Le 31 mars, deux Palestiniens ont été tués lors d’une opération de l’armée israélienne à Jénine (nord). Elle visait, selon l’armée, à arrêter des «suspects» liés à une attaque anti-israélienne menée près de Tel-Aviv le 29 mars par un Palestinien et qui a fait cinq morts. Cette attaque a porté à 11 le nombre de personnes tuées dans des attaques anti-israéliennes depuis le 22 mars, certaines ayant été menées par des assaillants liés au groupe terroriste Daech. L’armée israélienne a depuis déployé des renforts en Cisjordanie et multiplié les arrestations, notamment de membres de la famille de l’assaillant palestinien. Environ 475 000 Israéliens habitent en Cisjordanie dans des colonies jugées illégales par le droit international. Plus de 2,8 millions de Palestiniens vivent également sur ce territoire.

Comments (0)
Add Comment