Un astéroïde sur les écrans de la NASA : Potentiel danger…

Un astéroïde se déplaçant à 7,48 kilomètres par seconde se rapprochera de la Terre le 20 novembre, a annoncé le service de presse du Centre pour l’étude des objets géocroiseurs (CNEOS) au Jet Propulsion Laboratory de la NASA.
Selon les calculs de l’agence, l’objet, qui a pour nom 2016 JG12, mesure entre 83 à 190 mètres de diamètre. Il devrait passer à une distance de près de 5,5 millions de kilomètres de la Terre.
Le site de la NASA indique qu’au cours des prochaines décennies, l’astéroïde 2016 JG12 survolera encore la Terre, mais pas aussi près qu’en ce mois de novembre.
Bien qu’aucun grand astéroïde connu ne soit actuellement sur une trajectoire de collision, les conséquences d’un tel impact seraient catastrophiques. Afin de l’éviter, la NASA et SpaceX ont lancé la mission DART, laquelle servira de répétition pour la déviation d’astéroïdes potentiellement mortels.
La mission décollera depuis la Californie à bord d’une fusée Falcon 9 de SpaceX le 23 novembre à 22h20 heure locale. Dix mois plus tard, le vaisseau frappera sa cible, qui sera alors située à 11 millions de kilomètres de la Terre, lorsqu’elle sera au plus près de la Terre.
En réalité, la cible est double. D’abord un grand astéroïde, Didymos, qui mesure 780 mètres de diamètre, soit deux fois plus que la tour Eiffel. Et, en orbite autour de lui, une lune, Dimorphos, de 160 mètres de diamètre – plus haute que la statue de la Liberté. C’est sur ce satellite que le vaisseau, environ 100 fois plus petit que lui, viendra finir sa course, projeté à une vitesse de 24.000 km/h.
Ainsi, l’orbite du petit astéroïde autour du grand sera réduite de seulement « environ 1% », a détaillé à l’AFP Nancy Chabot, du laboratoire de physique appliquée de l’université Johns-Hopkins, qui conduit la mission en partenariat avec la NASA.
Afin de s’entraîner à détourner un astéroïde de grande taille, des chercheurs chinois veulent pour leur part envoyer plus de 20 grandes fusées.
Au Centre national des sciences spatiales de Chine, des chercheurs ont découvert, lors de simulations, que 23 fusées Longue Marche 5 frappant simultanément pourraient dévier un gros astéroïde de sa trajectoire initiale d’une distance égale à 1,4 fois le rayon de la Terre.
Leurs calculs sont basés sur l’astéroïde Bennu, qui mesure 500 mètres de diamètre et pose le plus de risques pour la Terre, selon la NASA. Mais d’ici 2300, le risque de collision n’est que de 0,057%.

Comments (0)
Add Comment