Vente d’armes US à Taïwan : L’armée chinoise voit rouge…

Wu Qian, porte-parole du ministère chinois de la Défense nationale, a fait ces remarques en réponse au projet de ventes d’armes à Taiwan par les Etats-Unis.
Les ventes d’armes à la région chinoise de Taiwan par les Etats-Unis violent gravement le principe d’une seule Chine et les trois communiqués conjoints sino-américains, notamment le communiqué du 17 août.
La décision des Etats-Unis s’immisce de manière flagrante dans les affaires intérieures de la Chine, a porté atteint à la souveraineté et aux intérêts de sécurité de la Chine, a sapé les relations entre les deux pays et les deux armées, et a mis en danger la paix et la stabilité de part et d’autre du détroit de Taiwan, a indiqué le porte-parole.
La Chine demande instamment aux Etats-Unis d’annuler immédiatement leur projet de ventes d’armes, de mettre fin aux contacts militaires avec Taiwan et de cesser d’envoyer de mauvais signaux aux forces séparatistes qui cherchent à obtenir « l’indépendance de Taiwan », a ajouté Q. Wu.
Ces récriminations chinoises interviennent alors qu’Antony Blinken, chef de la diplomatie US, a atterri mercredi 9 février à Melbourne en Australie, où il entame une visite de trois jours. Au programme, une réunion avec ses homologues australien, japonais et indien dans le cadre du Quad, alliance menée par Washington pour contrer la Chine dans l’Indo-Pacifique.
Lutte contre la désinformation, antiterrorisme, changement climatique, mais aussi cyberdéfense et distribution de vaccins dans la région seront abordés au cours de cette quatrième réunion, d’après Marise Payne, ministre australienne des Affaires étrangères. A. Blinken, membre le plus éminent du gouvernement américain à se rendre en Australie depuis le début de la présidence Biden, doit ensuite se rendre aux îles Fidji. Il y rencontrera les dirigeants de plusieurs pays du Pacifique, où là aussi, l’entrisme de la Chine inquiète. Il compte ainsi renouveler des accords militaires avec trois pays de la région : la Micronésie, Palaos et les îles Marshall.

Comments (0)
Add Comment