Vers la mise en place prochaine de mesures d’assouplissement pour le secteur bancaire 

La mise en place par le Comité de Veille Economique d’un moratoire pour le remboursement des crédits bancaires au profit des entreprises pourrait conduire à une hausse des créances en souffrance pour les Banques.

Toutefois, celles-ci ont été autorisées par la Banque Centrale à ne pas opérer un déclassement en souffrance des créances concernées et à surseoir la constatation de provisions à caractère général au titre de juin 2020 relatives à des créances d’entreprises en difficulté financière en attendant une mise au point à fin 2020. 

En termes de liquidité, Bank Al-Maghrib affirme que le secteur bancaire dispose de matelas d’actifs liquides confortables (un ratio de liquidité de 152% en moyenne à fin janvier) lui permettant de faire face à court terme à des tensions ou chocs. 

Enfin, un programme de refinancement pour les crédits de soutien octroyés par les Banques aux TPME affectées par la crise sanitaire du COVID-19 serait en cours de finalisation par Bank Al-Maghrib.

Comments (0)
Add Comment