Washington veut miner les relations russo-mexicaines : En taxant son voisin d’être « un nid d’espions de Moscou »

L’ambassade de Russie au Mexique a déclaré avoir soigneusement analysé le discours de G. Vanheurk, ajoutant que « son opinion sur la présence d’espions militaires russes au Mexique est sans fondement ».

Elle a estimé, dans un communiqué publié sur ses pages de réseaux sociaux qu’il était « inacceptable » que les Etats-Unis tentent d’influencer les activités du gouvernement mexicain et ses décisions régaliennes. « Une fois de plus, on peut noter la propagande des États-Unis, dont les principaux objectifs sont d’isoler la Russie et les diplomates russes dans le monde en utilisant de fausses informations », ajoute-t-elle.

G. Vanherck, commandant chef du Commandement nordique des forces armées qui comprend les États-Unis, le Canada, le Mexique et les Bahamas, a déclaré que « la plus grande partie des membres du renseignement militaire russe dans le monde se trouve actuellement au Mexique ».

Outre la guerre entre la Russie et l’Ukraine, ces accusations américaines se déroulent dans le contexte où les législateurs mexicains ont formé un groupe d’amitié avec le gouvernement russe par l’intermédiaire de leurs représentants diplomatiques. Les actions ont été principalement menées par le groupe parlementaire du parti travailliste et ont été suivies par Viktor Koronelli, ambassadeur de Russie au Mexique.

A noter que le président du Mexique Andres Manuel Lopez Obrador a écarté tout type de sanction envers la Russie, et s’est opposé à la «censure» de médias russes après l’opération russe en Ukraine. On peut aisément deviner la hargne US…

Comments (0)
Add Comment