Antiterrorisme : Nouveau coup de filet du BCIJ

Six extrémistes s’activant dans les villes d’Agadir, Amizmiz, Chichaoua, Aït Melloul et Lqliâa (préfecture d’Inezgane-Aït Melloul), ont été arrêtés, ce jeudi, par le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST). Dans un communiqué du ministère de l’intérieur, les investigations préliminaires entreprises ont démontré que cette cellule, dont l’un des membres avait séjourné en Libye, avait planifié de rejoindre clandestinement la branche de « Daesh » dans ce pays.
Les opérations de suivi ont également révélé que l’un des membres de cette cellule était en train de préparer un engin explosif artisanal pour servir dans une opération terroriste dans le royaume, causant maximum de victimes, suivant la méthode sanguinaire de l’organisation dite « Etat islamique », ajoute la même source.
« Le suivi de la situation sur la scène libyenne montre qu’elle est devenue le lieu de prédilection des combattants affiliés à Daech, en application des instructions des dirigeants de l’organisation, dans une tentative d’asseoir son hégémonie sur la région du Maghreb, à travers la branche libyenne », relève le communiqué.
Après le bouclage de l’enquête menée sous la supervision du parquet général compétent, les prévenus seront déférés devant la justice pour répondre des griefs qui leur sont reprochés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus