Appui aux Professionnels : Fragile STRUCTURE !

0 57

Parmi les multiples missions confiées à l’AMDL dans le cadre de la stratégie logistique, l’appui au développement et à la structuration des acteurs du secteur. Un appui toujours en attente de concrétisation. Pâtissant d’un manque de compétitivité et de rentabilité, ces entités, dont la majorité est composée de PME, n’arrivent pas à percer et à se développer sur le marché mondial. Conscients des opportunités exceptionnelles et des revenus importants offerts par ce secteur,  les acteurs du domaine du transport et de la logistique, ont appelé à l’élaboration d’une stratégie intégrée garantissant développement et compétitivité renforcée aux entreprises. C’est ce qu’ils ont claironné en marge du salon Logismed, lors d’un conférence organisée sous le thème « Pour des systèmes logistiques compétitifs : un nouveau lot de services pour les acteurs du transport et de la logistique ». Et  après avoir déballé nombre de  problématiques et de contraintes rencontrées par les investisseurs, ils ont souligné la nécessité d’accompagner les entreprises nationales sur les plans financier, logistique et juridique, pour leur permettre d’améliorer leur rentabilité et de présenter des offres répondant aux consignes des marchés mondiaux.  Cette stratégie intégrée devrait  être le fruit, selon ces professionnels, de l’engagement de tous les acteurs dans des initiatives communes. L’objectif étant de dégager des solutions intégrées et flexibles, et la mise en œuvre des normes pour la qualité des services, ce qui est de nature à renforcer les supply chain logistiques, en plus de faciliter l’admission aux marchés internationaux, et africains en particulier, à des prix compétitifs. Dans ce sens, plusieurs  contraintes sont encore à revoir notamment en matière de simplification des règles, d’atténuation de la charge financière, de la mise en place des infrastructures développées, de la modernisation des services fournis par les stations et les ports au profit des professionnels du transport routier national et international. Mais aussi la tenue des contrats de partenariats multilatéraux avec des acteurs étrangers pour renforcer le réseau logistique national, ainsi que la mise en place de nouveaux plans pour une économie compétitive, capable de faire face à la mondialisation de la production, et la réalisation d’un équilibre entre les deux parties du processus de la production (client et actionnaire). Tout un programme !

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus