The news is by your side.

Après le départ du PJD : Le chef de l’UMT veut annuler la réforme des retraites

151

Miloudi Moukharik, secrétaire général de l’UMT, a confirmé cette décision au site Hespress, en assurant que la centrale syndicale «exigera désormais l’annulation de toutes les décisions régressives qui ont été adoptées par le gouvernement Benkirane, en plus de relever l’âge de la retraite».
Balayant d’un revers de main les arguments présentés par les précédents exécutifs pour justifier la réforme, le syndicaliste a assuré que «les décisions prises ne sauveront pas la Caisse marocaine de retraite de sa crise financière», rappelant que les autres caisses marocaines se trouvent dans la même situation et que le syndicat a présenté des alternatives réalistes pour parvenir à une véritable réforme du système de retraite.
Les revendications les plus importantes que l’UMT mettra sur la table du dialogue social avec le prochain gouvernement, dirigé par le RNI, porteront sur l’augmentation des salaires et des rémunérations, en général. L’objectif étant de «compenser ce qui a été perdu dans le pouvoir d’achat des citoyens lors des deux précédents mandats gouvernementaux», a-t-il assuré. L’UMT demandera aussi «la protection des libertés syndicales qui ont été bafouées, alors qu’il s’agit d’un droit constitutionnel».
«Il faut une vraie volonté politique pour un véritable dialogue social qui débouche sur des contrats sociaux», plaide le secrétaire général de l’UMT qui a révélé que la centrale «n’a pas adhéré à la neutralité lors des récentes élections» et a appelé «à taxer ceux qui ont gelé le dialogue social et les salaires et touché au pouvoir d’achat».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :