Arab Reading Index Les Marocains, des papivores qui s’ignorent !

0
Le rapport « Arab Reading Index » (ARI) a évalué le temps consacré à la lecture dans le monde arabe. Quelle chance ! Avec 26 livres consommés par an, les Marocains n’ont pas de quoi rougir. Ils se présentent comme d’invétérés papivores. Pourtant, les meilleurs de leurs écrivains ne réussissent pas à faire des best-sellers en n’écoulant, grosso mode, que 5.000 exemplaires de leur production!
Selon la Fondation Mohammed Bin Rashid Al Maktoum, qui a coréalisé une étude intitulée « Arab Reading Index » (ARI), en partenariat avec le bureau régional MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), le Maroc surclasse les pays du Maghreb. Les résultats de cette étude dévoilés lors de la troisième édition du Sommet de la connaissance arabe (Arab Knowledge Summit), organisé le 4 décembre dernier à Dubaï placent le Maroc deuxième dans le monde arabe : en consacrant environ 59 heures à la lecture. Avouez que dans l’année, la moyenne ainsi obtenue ne permet pas de potasser plus de 5 livres. A moins qu’il ne s’agisse de dépliants publicitaires! Ou encore, comme le soulignent nombre de libraires, des fameux fascicules jaunes qui prêchent la vérité absolue.
L’étude souligne, par ailleurs, que les raisons qui peuvent pousser quelqu’un à lire dans le monde arabe vont de la recherche d’informations remporte la palme (18%), au plaisir de lire (17%), en passant par la curiosité (16%) et l’ennui (12%). Pour réaliser cette étude, un questionnaire a été soumis à 148 294 personnes dans la région. Parmi les répondants, 60 680 sont des étudiants d’âges différents.
Mais le rapport fait état d’une autre réalité, moins rose. Citant des sites spécialisés dans la culture et l’éducation, les Arabes lisent en moyenne 6 minutes par an, contre 200 heures pour les Américains et les Européens. Un enfant américain lit environ six minutes par jour, tandis qu’un enfant arabe consacre sept petites minutes… par an.
De quoi rendre les résultats de cette laborieuse étude pour le moins circonspects.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus