Armes et djihadistes à El Jadida: Le BCIJ à l’épreuve du feu

0
C’est dans le quartier populaire de Hay Essafae, à El Jadida, que des échanges de tirs ont été entendus ce vendredi lorsqu’un commando du BCIJ avait réussi à loger des terroristes. Une opération qui tranche avec celles déjà menée à plusieurs occasions pour l’appréhension de présumés djihadistes dans plusieurs villes du pays… Sans échange de coups de feu. L’affaire est grave au vu de l’arsenal découvert dans le logement investi par les éléments du BCIJ : des pistolets, un fusil mitrailleur doté d’un viseur nocturne, des munitions, des ceintures explosives et des produits chimiques susceptibles de servir à la fabrication d’engins explosifs. Plusieurs individus ont été arrêtés dans cette opération d’envergure supervisée depuis jeudi par Abdellatif Hammouchi, patron du pôle DGSN-DGST depuis un poste de commandement monté dans la capitale des Doukkala. A Hammouchi, a dirigé lui-même l’opération antiterroriste de ce vendredi 27 janvier.
L’affaire prend une autre tournure avec les révélations faites par le ministère de l’Intérieur. Dans un communiqué, on souligne que le coup de filet s’est déroulé simultanément dans d’autres villes du Maroc comme El Gara, la commune rurale Boulouaane (Province d’El Jadida), Salé et Douar Maatallah (Province de Taza), dans le but d’appréhender les autres membres de la cellule terroriste.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus