Attaque meurtrière à l’explosif au Kenya : De lourds soupçons pèsent sur les Shebabs somaliens

0 108
Au moins 12 personnes ont été tuées ce mardi matin dans une attaque à l’explosif visant une maison d’hôtes à Mandera. Il s’agit d’une deuxième attaque en moins d’un mois dans cette ville du nord-est du Kenya frontalière de la Somalie. « Nous avons trouvé 12 corps jusqu’à présent », a déclaré un responsable policier sur place avant d’ajouter : « Nous sommes toujours en train de fouiller la zone avec l’aide de la police antiterroriste et de chiens renifleurs. » Le responsable de la police du comté de Mandera, Job Boronjo, a confirmé sur plusieurs médias kényans le bilan de 12 morts.
C’est la deuxième attaque à Mandera en mois d’un mois : si celle de ce mardi matin n’a pas encore été revendiquée, les shebabs somaliens s’étaient attribué la précédente, le 6 octobre dernier. Un commando shebabs savait alors tué six personnes dans un complexe résidentiel abritant des employés du secteur du bâtiment. Ils avaient eu recours à de puissants explosifs pour détruire une partie du mur d’enceinte et pénétrer ensuite dans le complexe.
Depuis son intervention militaire dans le sud de la Somalie en 2011 pour lutter contre les shebabs, le Kenya a été la cible de plusieurs attentats meurtriers. En septembre 2013, un commando shebab faisait 67 morts contre un centre commercial à Nairobi.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus